16 août 2018, Jour 25

April 25, 2019

 

Ce matin je suis partie très très tôt... Il a fait un temps nuageux jusqu'à midi, ce qui qui était assez agréable pour marcher. J'ai traversé les villages qui bordaient le lac, dont Peschiera del Garda, lieux très touristiques mais néanmoins assez charmants.

Après les 12 heures le soleil était revenu avec beaucoup de force, et il était très dur d'avancer. J'ai dépassé Castelnuovo del Garda, l'étape que je m'étais fixée pour aujourd’hui, mais j'ai continué à marcher pour avoir moins à faire demain. J'ai fait une pause dans un petit parc et un monsieur est venu m'apporter une orange, c'est très gentil. Je ne m'y attendais pas.

Plus tard j'ai dû emprunter un chemin privé, car c'est par là que mon itinéraire me faisait passer... Il y avait plusieurs maisons et les chiens ont commencé à aboyer au moment où je me rapprochais de plus en plus. J'ai aperçu une femme à côté d'une maison et je suis allée lui parler et lui expliquer que je ne faisais que passer. La gentille femme m'avait conseillé de continuer sur ce chemin jusqu'au moment de retrouver la route. Elle m'a donné deux grosses grappes de raisin en me souhaitant bonne route.

Demain il est prévu que j'arrive à Verona et j'aimerais bien visiter un peu cette ville de l'amour, celle de Rome et de Juliette.

Au moment où j'écris, je me trouve à Sommacampagna, j'ai déjà fait 30 km, mais je dois traverser la ville et essayer de trouver un endroit à la sortie. J'ai trouvé un champ de pêchers et je m'y suis installée tranquillement.

 

***

Ça aurait pu être l'endroit parfait mais...
Les nouvelles aventures de Victoria :
Après une longue journée de marche (30km), tu installes la tente et disposes les choses à leur place de façon à facilement les retrouver même sans lumière. 
Tu t'allonges, mais soudain tu entends un bruit étrange... comme des bulles d'eau. 
Et puis tout d'un coup tu te rends compte que le champ où tu as installé la tente est en train de se remplir d'eau. Ici, à la place d'avoir des tuyaux d'arrosage, on inonde les champs pendant la nuit et de cette façon-là ça s'arrose les arbres.
En l'espace de moins d'une minute tout le champ était rempli d'eau, 20-30cm ce qui fait que toutes mes affaires se sont retrouvées sous l'eau dans la tente. Le premier réflexe a été de récupérer mes documents, tout ce qui était électronique et de prendre le sac de couchage et de le mettre dehors ( parce que quoiqu'il se passe c'est quand même la seule chose qui me permettra de ne pas avoir froid dans la nuit). Ensuite j'ai commencé à sortir toutes mes affaires qui commençaient à être déjà bien trempées.
En 2-3 minutes, c'était le désastre... Il y avait de l'eau tout autour de moi...Il n'y avait aucun endroit pour poser les affaires au sec tout le champ a commencé à être gorgé d'eau et la seule solution c'était les arbres et les câbles qui étaient tirés entre eux...j'ai tout mis sur ces câbles. J'ai tout rangé en désordre dans le sac. Une fois que j'ai rassemblé mes affaires je suis sortie du champ. En sortant j'ai vu que j'avais de l'eau quasiment jusqu'aux genoux.
C'était une situation à mourir de rire qu'on ne voit qu'au cinéma... et en même temps une situation à pleurer.
Pleurer, parce que je ne savais pas ce que j'allais faire, je ne savais pas où est-ce que j'allais dormir et qu'est-ce qui allait se passer après... 
Mais finalement je me suis vu moi-même en prenant distance sur la situation, et j'ai ri... c'était quand même assez comique.
Je me rend compte que cette année il y a beaucoup d'aventures avec l'eau :
Le champs;
Le déluge dans la montagne ;
La bouteille d'eau qui inonde toute la tente parce que le bouchon était mal fermé;
Là rivière que j'ai du traverser en marchant sur un tronc d'arbre couché (tout en me tenant aux branches des arbres d'à côté).

Une de mes plus grandes peurs est justement liée à l'eau... Rien n'est un hasard...


 

Une fois sortie du champ j'ai décidé de marcher jusqu'à trouver un endroit éclairé afin de vérifier de n'avoir rien oublié dans la hâte. À quelques minutes de marche j'ai vu un gros portail éclairé par des gros lampadaires... je m'y suis arrêtée et commencée à sortir toutes mes affaires...je me suis rendu compte que malgré mes soins le duvet était mouillé, oh quelle catastrophe …

Pendant que j'essayai de faire sécher tant bien que mal mes affaires, deux messieurs sont arrivés en voiture et se sont garé sur le parking à côté du portail. J'ai compris que derrière le portail il y avait un parking pour les camions.

Bien entendu les deux personnes ont essayé de comprendre pourquoi j'étais là, et j'ai dû leur expliquer mon aventure aquatique... L'un d'entre eux m'a proposé de me prêter son camion et j'ai accepté. J'ai mis mes affaires dehors pour qu'elles sèchent en espérant qu'il n'y ait pas un nouveau rebondissement dans l'histoire.


 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

BACK ON TRACK

June 1, 2017

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags