27 juillet 2018, Jour 5

April 5, 2019

 

Ce matin je suis partie tranquillement après avoir fait un petit bain des pieds dans l'eau fraîche. J'ai bien marché, à midi j'avais déjà fait 15km. Je me suis arrêtée sur une aire de jeux pour enfants à Avigliana. Le temps était agréable, et l'ombre des arbres gardait un peu de fraîcheur. Les enfants jouaient autour des bancs en remuant la poussière avec leurs petites mains curieuses.

Une femme était venue elle aussi manger son casse-croûte et nous avons commencé à discuter à moitié en italien, à moitié en français. Ce moment fut agréable, d'autant plus que depuis quelques jours la seule chose que je disais c'était juste « Ciao ! » et un vrai échange avec des gens commençait à me manquer. C'est paradoxal, car habituellement je ne suis pas vraiment bavarde, mais quand je marche seule je me rends compte qu'il arrive un moment où discuter avec quelqu'un devient un besoin.

En continuant de marcher après cette pause j'ai eu une mésaventure... le chemin que j'ai pris m'a amené au-dessus d'une voie ferrée et je n'avais pas d'autre choix que de glisser en bas, attendre que le train passe, traverser rapidement. Il a fallu grimper sur l'autre bord qui montait comme une muraille au-dessus et séparait le chemin de fer de la route. De l'escalade dans les ronces, mais je suis arrivée à monter à temps... un autre train est passé au moment où j'avais finit par me sortir de la broussaille... ouf !

Vers Rivoli j'avais repéré un petit lac, et je comptais bien installer ma tente là-bas. Mais j'ai appris pourtant depuis longtemps que rien ne sert de planifier... au dernier moment les choses prennent souvent une autre tournure. C'est ce qui s'est passé, j'ai suivi un chemin qui devait m'y amener, mais après un moment je me suis aperçu que c'était peine perdue... le lac était privé et il y avait un grillage qui me séparait de cet endroit qui aurait pu être très splendide.

J'ai rebroussé le chemin... J'ai trouvé un champ de vignes à l'entrée de la ville et me suis installée dans l'herbe... Très vite j'ai remarqué que l'endroit était infesté de moustiques... partout en Italie j'ai découvert que le moustique tigre était très présent. Et il est très vicieux, car il pique tout au long de la journée, au soleil, à l'ombre... tout le temps. Et puis s'il y en avait un sur toi, alors il y en avait 50 qui rappliquaient de suite. On m'avait prévenu, mais j'étais loin d'imaginer tout cela car habitué à nos moustiques qui ne sortent que le soir et nous piquent par ci, par là...

Le temps d'installer la tente j'ai eu, sans exagérer, une trentaine de piqûres de moustiques... à la première pharmacie que vais m’approvisionner en lotion anti-moustique...


 

N 45°04.373'

E 007°29.636'

393m


 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

BACK ON TRACK

June 1, 2017

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags