8 septembre 2017 Jour 48

June 17, 2018

 

La journée fut longue mais moins difficile que ce que je craignais. La grande montée n'était pas si diabolique que ça. En revanche, j'ai de plus en plus mal aux pieds, surtout aux talons...

Nous avons légèrement dépassé Savines-le-Lac et ce soir on dort au bord du lac de Serre-Ponçon. C'est assez étrange de revenir sur ces lieux... L'été 2013 j'avais travaillé ici en tant que guide et j'amenais les gens découvrir la région. C'est ici que j'ai commencé a aimer la montagne et à faire de la randonnée. Finalement c'est ici que tout à commencé...

Demain on annonce de la pluie, ce ne sera pas forcément très agréable...

Vincent et Marie-José m'avaient donné quelques contacts pour un possible hébergement à Embrun, mais les personnes n'étaient pas sur place pour pouvoir nous accueillir.

Finalement, une très bonne amie à moi, Line, une artiste elle aussi, m'a proposé de nous accueillir dans son petit studio de fonction pas très loin d'Embrun. C'est un grand soulagement !

 

N 44°31.684'

E 006°25.202'

820m

 

Lors de mon intervention au Collège de la Tour à Montguyon auprès les classes 3A et 3B, les élèves de la classe d'anglais dirigée par l’enseignante Laurine Lécutier-Matarin ont travaillé sur la traduction des textes de mon carnet de marche. Je remercie les élèves d'avoir joué le jeux jusqu'au bout et de leur persévérance en matière de traduction malgré les difficultés.

 

8 September 2017

Day 48

 

The day has been long but less difficult that I had expected. The long slope was not that hard. On the other hand, my feet hurt more and more, especially my heels…

We have walked a little further than Savines-le-Lacand and tonight, we're sleeping by the lake of Serre-Ponçon. 

It’s rather strange to come back to these places… During the summer 2013, I had worked here as a guide and made people discover the region.

 It’s here that I started appreciating the mountains and trekking. After all, everything started here...…
Tomorow it's going to be rainy, it won't be particularly pleasant.
Vincent and Marie-José had given me some contacts for posible accommodation at Embrun, but the people were not home to be able to host me.
Finally, a very good friend of mine, Line, who is an artist too, offered to host us in the small studio where she works not very far from Embrun. What a relief!

 

 

Traduction par Apolline

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

BACK ON TRACK

June 1, 2017

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives