3 septembre 2017 Jour 43

June 12, 2018

J'ai eu un peu froid dans la nuit, mais ce matin-là fut embelli par la présence de deux chevreuils, la mère et l'enfant. Ils étaient quasiment à côté de ma tente au moment où j'ai sorti la tête pour voir l'animal que j'entendais. Peureux, ils sont allés se cacher dans les bois.

La journée fut longue, surtout le matin car il y avait beaucoup de montée et c'était épuisant. Les choses sont devenues plus agréables vers 15h quand j'ai dépassé Saint-Geniez.

J'ai descendu une partie de la montagne par un chemin boisé. Juste à coté d'un précipice j'ai trouvé un petit plateau pour y installer ma tente. Au soleil couchant, la lumière rasante faisait apparaître une vue splendide sur les montagnes et la vallée.

Demain François vient me rejoindre pour les derniers jours de marche. Je suis très heureuse qu'il puisse venir, il me manque tant.

À la tombée de la nuit j'étais sous la tente quand soudain j'ai entendu le bruit d'un animal à sabots. Je me suis dite que c'était un chevreuil, rien de méchant...

L’animal s'est approché de la tente, mais l'odeur de l'humain l'a effrayé et il poussa un cri atroce. J'étais saisie par la peur … C'était un mélange de bruit de zombie et d’aboiement.

Je ne savais pas que le chevreuil, aussi mignon qu'il puisse être, faisait un tel aboiement.

 

N 44°15.728'

E 006°00.996'

790m

 

Lors de mon intervention au Collège de la Tour à Montguyon auprès les classes 3A et 3B, les élèves de la classe d'anglais dirigée par l’enseignante Laurine Lécutier-Matarin ont travaillé sur la traduction des textes de mon carnet de marche. Je remercie les élèves d'avoir joué le jeux jusqu'au bout et de leur persévérance en matière de traduction malgré les difficultés.

 

3 September 2017

Day 43

 

I had been cold all night long, but the morning was made more beautiful thanks to two deers, the mother and her baby. They were almost next to my tent when I got out to see what animal I could hear. They were fearful and hid in the woods.

It has been a long day today, particularly this morning as there were many slopes and it was tiring. Things became more pleasant at about 3p.m. When I passed Saint-Geniez. I walked down a part of the mountain and followed a wooded path. I found a little plateau next to a precipice, I pitched my tent there.

At sunset, the raking light created an amazing view over the montains and the valley. Tomorrow François is joining me for the last days. I'm so happy he can come, I miss him so much. In the evening, I was in my tent when all of a sudden I heard the noise of a hoofed animal. I thought it was a deer, nothing dangerous...

The animal got closer to my tent, but the smell of a human frightened it and it screamed awfully. I was overcomed with fear. It was a mix of a zombie's scream and a dog's bark. I didn't know that a deer, as cute as it could be, could do such a noise.

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

BACK ON TRACK

June 1, 2017

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload