© 2017 Victoria Niki

De quelle matière sont faits nos souvenirs et nos oublis ? Y a-t-il une mémoire ou des mémoires ?

Par ces questions autour des origines de la mémoire ma recherche s’est naturellement dirigée vers les représentations d’une histoire personnelle et de son impact sur l’individu. Peintes sur trois tissus autonomes, transparents et opaques, les images apparaissent alors en superposition. En Neurochirurgie on dit des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer qu’elles perdent leur mémoire par couches, la plus fragile étant le passé présent. J'en suis donc venue à matérialiser ces strates de temporalités différentes où les lieux marqués par les souvenirs se dévoilent et se mélangent

Strates

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now